Press "Enter" to skip to content

Qu’est-ce que le cancer du rein et comment savoir si vous en avez un ?

    • Le cancer du rein est une prolifération tumorale maligne qui représente 3% de tous les cancers.
    • Les symptômes urologiques du cancer du rein incluent la présence de sang dans les urines, des douleurs lombaires et une masse palpable.
    • Les symptômes généraux du cancer du rein comprennent l'altération de l'état général avec amaigrissement, anorexie et asthénie, ainsi que des syndromes paranéoplasiques tels que la fièvre, la polyglobulie et l'hypertension artérielle.

Le cancer du rein (encore appelé adénocarcinome rénal) est une prolifération tumorale maligne du parenchyme rénal.

Le cancer du rein représente 3% de tous les cancers. Son incidence (nombre de nouveaux cas par an) est d’environ 5000 cas en France. Il est plus fréquent chez l’homme (deux hommes pour une femme), et survient le plus souvent entre 50 et 70 ans.

Qu’est-ce que le cancer du rein et comment savoir si vous en avez un ?

Les circonstances de découverte d’un cancer du rein sont variables. Dans 45% des cas, elles sont fortuites, le plus souvent à l’occasion d’une échographie abdominale réalisée pour des raisons diverses. Dans 55% des cas, la tumeur est révélée par des symptômes urologiques et/ou généraux.

Les symptômes urologiques du cancer du rein

L’hématurie

C’est la présence de sang dans les urines. Elle est macroscopique lorsqu’elle est visible à l’œil nu, microscopique lorsqu’elle ne peut être détectée qu’à l’examen cyto-bactériologique des urines. Dans ce cas, elle est macroscopique, totale et isolée.

Les douleurs

Il s’agit de lombalgies sourdes et permanentes dues à la distension de la capsule par la tumeur, parfois à type de colique néphrétique lorsqu’un caillot met en tension la voie excrétrice.

Une masse palpable

Elle témoigne d’une tumeur déjà évoluée.

Plus rarement, la tumeur peut être révélée par un hématome spontané périrénal (douleur brutale plus ou moins proche d’un état de choc hémorragique) et/ou une varicocèle, (dilatation variqueuse des veines assurant le retour sanguin du testicule et du cordon spermatique, visible le plus souvent à l’examen du scrotum).

Les symptômes généraux du cancer du rein

Il s’agit de l’altération de l’état général avec amaigrissement, anorexie et asthénie. Cette altération est accompagnée de manifestations clinique ou biologique accompagnant le développement d’une tumeur qui n’existait pas avant, et qui disparaît après traitement de ladite tumeur (ce sont les syndromes paranéoplasiques). Ces derniers sont :

  • une fièvre
  • une polyglobulie (augmentation du nombre des globules rouges responsable d’une élévation du taux d’hémoglobine et d’hématocrite)
  • une anémie (hémoglobine≤ 10g/l ou hématocrite ≤ 33%)
  • une hypercalcémie (taux anormalement élevé de calcium dans le sang)
  • une hépatosplénomégalie (augmentation de volume du foie et de la rate avec anomalies biologiques hépatiques)
  • une hypertension artérielle

Les métastases

Les métastases peuvent être soit prévalentes, c’est-à-dire révélatrices d’une tumeur (3 % des circonstances de découverte), soit synchrones, autrement dit découverte lors des examens réalisés dans le cadre du bilan d’extension d’une tumeur du rein (15 à 30% des cas).

Elles intéressent par ordre de fréquence les poumons (50%), les os (33%), le foie (10%), et le cerveau (7%).

FAQ

Qu'est-ce que le cancer du rein ?

Le cancer du rein est une tumeur maligne qui se développe dans les cellules du rein. Il peut toucher un seul rein ou les deux.

Le cancer du rein survient généralement chez les adultes, avec une prédominance chez les personnes âgées de 50 à 70 ans. Les symptômes courants comprennent la présence de sang dans l'urine, des douleurs au dos et une perte de poids inexpliquée.

Quelles sont les causes du cancer du rein ?

Le cancer du rein peut avoir diverses causes. Premièrement, il peut être favorisé par des facteurs génétiques, c'est-à-dire lorsque des membres de la famille ont également été atteints.

Deuxièmement, certaines affections héréditaires telles que le syndrome de Von Hippel-Lindau peuvent augmenter les risques. Troisièmement, l'exposition à certains produits chimiques toxiques comme l'amiante ou les hydrocarbures peut jouer un rôle dans le développement de ce cancer. Enfin, certains comportements à risque tels que le tabagisme ou une mauvaise alimentation peuvent également accroître les chances d'en développer un.

Comment détecter un cancer du rein ?

Le cancer du rein peut être détecté grâce à différents signes et symptômes. Les patients peuvent ressentir une douleur persistante dans le dos ou sur le côté, ainsi que des sangs dans l'urine.

Une masse palpable au niveau de l'abdomen peut également être un signe d'un cancer du rein. Enfin, des tests médicaux tels qu'une échographie, une tomodensitométrie ou une IRM peuvent confirmer le diagnostic en identifiant la présence de tumeurs rénales.

Comment évolue et se manifeste un cancer du rein ?

Un cancer du rein évolue généralement de manière silencieuse et ne présente pas toujours de symptômes spécifiques aux premiers stades. Cependant, à mesure qu'il progresse, il peut provoquer des douleurs dans la région lombaire, une perte de poids inexpliquée et un sentiment de fatigue constant.

La présence de sang dans les urines peut être un signe alarmant et nécessite une consultation médicale immédiate pour évaluer la possibilité d'un cancer du rein. Si le cancer se propage à d'autres parties du corps, tels que les ganglions lymphatiques ou les poumons, il peut entraîner des symptômes supplémentaires tels que des troubles respiratoires ou des douleurs osseuses.

Quels sont les traitements pour soigner un cancer du rein ?

Le traitement du cancer du rein dépend de plusieurs facteurs tels que le stade de la maladie, la taille de la tumeur et l'état général du patient. Il existe différentes options de traitement, dont la chirurgie qui consiste en l'ablation partielle ou totale du rein atteint. En plus de la chirurgie, d'autres traitements peuvent être utilisés comme la radiothérapie ou une immunothérapie ciblée visant à stimuler le système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses.

La décision sur le choix des traitements est prise après une évaluation clinique complète réalisée par l'équipe médicale.

  • sans Plus Attendre [Blu-Ray]
  • The Kidney Cancer Miracle

FAQ

Quelles sont les particularités du cancer du rein chez l'enfant ?

Le cancer du rein chez l'enfant est relativement rare, mais il présente des particularités distinctes par rapport à celui de l'adulte. Il se caractérise souvent par des tumeurs plus agressives et difficilement détectables à un stade précoce.

Les enfants atteints de ce type de cancer ont généralement de meilleurs taux de survie que les adultes, grâce à des traitements adaptés et une prise en charge spécialisée. Cependant, la recherche sur le cancer du rein pédiatrique reste essentielle pour améliorer les pronostics et les options thérapeutiques disponibles.

Quels sont les symptômes du stade 4 d'un cancer du rein ?

Les symptômes du stade 4 d'un cancer du rein peuvent inclure une fatigue extrême, une perte de poids inexpliquée, des douleurs persistantes au niveau du dos et une présence de sang dans l'urine. À ce stade avancé, le cancer peut également provoquer des métastases dans d'autres organes tels que les poumons ou les os. Il est important de consulter un médecin dès l'apparition de ces symptômes pour un diagnostic précis et un traitement adapté.

Quels signes indiquent un cancer du rein au stade initial (stade 1) ?

Les signes d'un cancer du rein au stade initial peuvent être assez discrets et non spécifiques. Cependant, des symptômes tels que la présence de sang dans les urines, des douleurs persistantes au niveau de la région lombaire, une fatigue inexpliquée ou une perte de poids importante peuvent être des indicateurs d'un possible cancer du rein au stade 1.

Il est donc important de consulter un médecin dès l'apparition de ces signes pour un diagnostic précoce et une prise en charge adaptée.