Press "Enter" to skip to content

Tests du cancer de la prostate

Touché rectal (TR)

La prostate est située assez profondément dans la zone pelvienne, derrière l’os pelvien, immédiatement à l’avant du rectum. Donc, la seule façon de l’examiner en clinique est de faire un toucher rectal (TR). Pendant cet examen, le médecin introduit un doigt ganté et lubrifié dans le rectum pour palper la prostate. Une prostate normale est lisse et ferme; une prostate cancéreuse peut être indurée et irrégulière. La procédure peut causer un peu d’inconfort, mais pour la plupart des hommes cet examen est rapide et sans douleur. Puisque plusieurs hommes présentent de petites tumeurs à la prostate qui n’ont pas été détectées au TR, il est recommandé de subir à la fois un TR et un dosage de l’APS.

USTR (ultrasonographie transrectale)

Cet examen de la prostate est effectué à l’aide d’ultrasons. L’examen consiste à introduire une sonde à ultrasons dans le rectum. Cette sonde (un peu plus grosse qu’un doigt) produit des ondes sonores inaudibles, qui servent à créer une image de la glande.

Ultrasonographie transrectale

Ces ondes montrent différentes zones de la prostate et aident à en évaluer le volume. Elles peuvent également révéler la présence de nodules dans la prostate. Une USTR n’est pas recommandée comme test de routine pour le dépistage du cancer de la prostate, mais cet examen s’avère utile lorsque le dosage de l’APS ou le TR indique une anomalie et la nécessité d’une biopsie de la prostate.

Biopsie prostatique

Cette procédure peut être requise si le dosage de l’APS est élevé ou qu’une bosse a été détectée sur la prostate. Guidée par l’USTR, une petite aiguille prélève une petite quantité de tissu (environ 1 mm par 1 cm) à une dizaine d’endroits dans la prostate. La plupart des hommes trouvent que l’USTR est un peu plus désagréable que le TR, mais non douloureuse. Toutefois, pour certains, les biopsies de la prostate peuvent être douloureuses; l’anesthésie locale permet de minimiser l’inconfort associé aux biopsies.

Plusieurs hommes remarqueront un peu de sang dans leur urine ou dans leurs selles après une biopsie de la prostate. Cet effet secondaire est fréquent et disparaît en quelques jours. La plupart des hommes remarqueront également que leur sperme est décoloré après la biopsie. Cet effet secondaire est également normal et disparaîtra en quelques semaines. Il est toutefois très important que les hommes ayant des antécédents de saignements prolongés (après des soins dentaires, etc.) ou ceux qui prennent des médicaments qui affectent la coagulation sanguine (aspirine, coumadin, etc.) informent leur médecin avant de subir les biopsies de la prostate pour prévenir tout saignement excessif.

Biopsie prostatique

Il est rare que des infections surviennent à la suite de biopsies de la prostate, mais occasionnellement, elles peuvent être très importantes. Le risque ne peut être complètement éliminé, mais peut être réduit au minimum avec l’administration d’antibiotiques avant l’intervention et pendant une période variable après la biopsie.