Press "Enter" to skip to content

La prostate

La prostate est une partie du système reproducteur masculin. Il s’agit d’une glande sphérique, environ de la taille d’une noix, située sous la vessie et à l’avant du rectum. Cette glande est entourée par l’urètre, qui est le tube transportant l’urine de la vessie au bout du pénis. Des nerfs microscopiques qui contrôlent l’érection sont attachés de chaque côté de la prostate et se prolongent vers le pénis. La prostate n’est pas un organe vital. Toutefois, elle est entourée de plusieurs nerfs, petits et sensibles, et de vaisseaux sanguins qui peuvent être endommagés directement par le cancer de la prostate et par son traitement.

Développement et anatomie de la prostate

Au tout début du développement du fœtus, les systèmes reproducteurs, masculins et féminins, se ressemblent. Vers la sixième semaine de développement, les testicules des fœtus mâles commencent à produire la testostérone, l’hormone mâle qui « masculinise » les organes reproducteurs internes.

La prostate

Une enzyme, appelée 5-alpha-réductase, change également la testostérone en dihydrotestostérone (DHT), qui est considérablement plus puissante que son hormone parente. La DHT agit sur un autre groupe de cellules « indéterminées » qui deviendront la prostate.

La prostate est divisée en trois zones internes : la zone périphérique, la zone de transition et la zone centrale.

La zone périphérique est située dans la partie arrière de la prostate, près du rectum. Elle contient la majorité des glandes de la prostate; elle est, pour des raisons qui ne sont pas claires, la région où se trouve la plus grande partie des cancers de la prostate. Chez les hommes plus jeunes, la zone périphérique occupe plus de la moitié de la prostate.
La zone de transition zone, près de l’urètre, est la zone dont le volume augmente en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), une affection non cancéreuse caractérisée par une augmentation de volume de la prostate. Vers 40 ans, la zone de transition commence à augmenter de volume et deviendra éventuellement la plus grande zone de la prostate.
La zone centrale comprend la connexion des vésicules séminales à la prostate et contient la majorité des autres glandes de cet organe.

Fonction de la prostate

La principale fonction de la prostate est la production d’un fluide blanchâtre qui nourrit le sperme. Les vésicules séminales, attachées à la prostate, apportent du fluide et des nutriments au liquide séminal. Pendant l’orgasme, les contractions musculaires provoquent l’éjaculation du sperme (un mélange de spermatozoïdes et de liquide séminal) par l’urètre, vers l’extérieur du pénis.

De plus, la prostate produit un antigène prostatique spécifique (APS), une substance qui est ajoutée au sperme. Sa fonction est de liquéfier le fluide gélatineux après l’éjaculation. Une petite quantité d’APS s’écoule des tubules de la prostate dans les espaces entre les cellules et se retrouve dans le sang. Les cellules cancéreuses de la prostate laissent écouler plus d’APS que les cellules normales : le début d’un cancer de la prostate peut donc être détecté par un test sanguin qui mesure les niveaux d’APS. Pour plus d’information sur l’APS, consultez la section « Tests et symptômes ».

La prostate joue aussi un rôle dans le contrôle du flux urinaire. L’urètre, qui traverse la prostate, transporte l’urine de la vessie vers l’extérieur. Les fibres musculaires situées dans la prostate se contractent pour ralentir l’écoulement de l’urine.